Le soleil sort, le printemps arrive. Et je me lance. Trop envie d’écrire, de partager des choses vues, lues, entendues, senties, goûtées… Une envie qui devrait me permettre de dépasser mes réticences par rapport à l’aspect narcissique du blog.

J’ai envie que cet espace soit un moteur pour moi. Quand j’ai décidé de me lancer dans la pige, il y a quelques mois, à la fin d’un contrat, je savais que les débuts ne seraient pas faciles. Mais c’est pour moi la meilleure façon d’exercer le fabuleux métier de journaliste, alors je suis bien déterminée à y arriver. Pour ne pas tomber dans le piège de la routine où l’on passe plus de temps devant son écran et au téléphone qu’à la rencontre des gens, à la découverte de lieux… J’ai adoré mes années à la locale de la Dépêche du Midi, à Pamiers (Ariège), mais je ne me vois pas y rester toute ma vie. Puis j’ai besoin de pouvoir faire des papiers plus approfondis, notamment sur des thèmes qui me passionnent comme la nature, l’environnement et le développement durable, de toujours devoir donner le meilleur. Je vois le journaliste pigiste comme une force de proposition, et ça me plait.

La présentation narcissique, c’est fait. Je ne devrais plus vous embêter avec ça. Maintenant, je vais donc essayer de vous faire faire des découvertes, de vous faire réagir, de partager mes coups de cœur, de gueule… et ma petite vie de jeune pigiste ! Narcisse risque de continuer à rôder dans les parages, tant pis.    

Publicités