Le taux d’émissions de gaz à effet de serre s’est accéléré de manière foudroyante en cinq ans. Cette nouvelle étude qui donne froid dans le dos, Le Soir (quotidien belge) se l’est procuré.

Publiés dans la revue de l’académie des sciences américaines Pnas, les travaux conduits par l’Australien Michael Raupach dans le cadre du « Global Carbon Project », chargé d’établir le cycle du carbone à l’échelle planétaire, constatent l’accélération foudroyante des émissions de C02 lors des cinq premières années de ce siècle. « La croissance, note cette étude à laquelle six laboratoires ont participé, a été plus grande que les scénarios liés aux énergies fossiles les plus intensifs développés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).

La suite ici, sur le blog du journaliste Christophe Schoune

Publicités