Au Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, qui siégeait aujourd’hui à Bruxelles, le représentant français s’est abstenu lors du vote concernant l’importation et la transformation du maïs génétiquement modifié Herculex RW. Le gouvernement a ainsi choisi d’aller dans le sens des recommandations des associations écologiques, et notamment des Amis de la Terre. Ceux-ci avaient indiqué qu’ils ne participeraient pas au Grenelle de l’environnement en cas de vote favorable. « Les OGM sont un sujet qui touche de près les citoyens et ce vote va dans le bon sens. Maintenant, il est nécessaire, d’une part de rectifier le faux pas de Mme Lagarde pour l’agriculture bio et d’autre part, de procéder à l’interdiction du maïs Mon 810 ainsi qu’à sa neutralisation préventive dans les champs avant qu’il ne fleurisse », précise Christian Berdot, en charge de la question des OGM aux Amis de la Terre.

Publicités