Nous sommes récemment allé au festival de photojournalisme Visa pour l’image, à Perpignan. La plupart des expos ne sont pas très gaies… Mais on en redemande, car on se rend vite compte à quel point un cliché pris par un talentueux photojournaliste en dit long, nous aide à réfléchir. On sort des expo bouleversé, mais avec l’impression de savoir un peu mieux ce qui se passe dans notre monde.

Pour cette année, c’est trop tard, mais je vous conseille vivement d’essayer devenir y faire un tour l’an prochain.


Quelques reportages « bol d’air » tout de même, dont celui d’un des photographes attitrés du National Geographic, Paul Nicklen
. Un voyage chez les léopards de mer, phoques, pingouins, sans oublier les ours polaires, – dont les deux tiers de la population actuelle pourrait avoir disparu vers 2050 si les prévisions actuelles de fonte de la banquise polaire se concrétisent…

ours-visa.jpg

Publicités