Toute une page sur le peuple sàmi – dont nous avons parlé avec Matyas – ce week-end dans Le Monde, sur la question du droit à la terre et de la montée de l’extrême droite, qui les menace…

L'élevage de rennes nécessite de très grandes étendues de patûrages. // photo Matyas Lebrun //

L'élevage de rennes nécessite de grandes étendues de pâturages. // photo © Matyas Lebrun //

Le conflit existe depuis longtemps, entre des Sami qui se considèrent comme victimes de la colonisation suédoise et, de l’autre, les descendants des pionniers partis conquérir le Grand Nord à partir du XVIIe siècle. Pour ces derniers, les droits spécifiques des Sami, liés à leur statut de population autochtone, menacent leurs propres droits de propriété. L’Etat, qui est à l’origine de cette situation, laisse le conflit pourrir, ce qui ne fait qu’envenimer l’atmosphère…

dddd

C’est ainsi depuis que le renne est élevé de façon extensive par les Sami, il y a environ un demi-millénaire. Il lui faut d’immenses étendues pour transhumer. Plus d’un tiers de la Suède est zone de pâturage et de transhumance de rennes.

Olle Larsson, qui est né dans cette région, est parti faire sa vie dans le pétrole aux quatre coins du monde. Mais ses parents, petits paysans de la montagne, se sont toujours heurtés, dit-il, aux Sami lorsqu’ils ont voulu bâtir. Et depuis qu’il a repris le flambeau et tenté d’acheter un terrain pour agrandir la maison de ses parents, il s’est heurté à l’administration. « On peut presque classifier ça comme de l’épuration ethnique, car tous les héritiers des propriétaires de ces terrains ont été expropriés de ces terres à la fin du XIXe siècle. L’Etat a acheté, sous menace d’expropriation, des dizaines de milliers d’hectares pour les pâturages d’hiver des rennes. » Un point de vue contesté. « Les recherches montrent que les Sami sont là depuis au moins le XIIIe siècle », insiste Lennart Lundmark, expert des questions samies.

À lire :

– Les Lapons menacés par l’extrême droite

– Le droit à la terre, objet de procès interminables

++ Article de Matyas sur Ecolo-Info, sur sa rencontre avec des éleveurs de rennes.

Matyas, que penses-tu de tout ça ?

Publicités