Suite de la série avec les photos de Matyas, parti cet été chez les Sàmis.

// photo © Matyas Lebrun //

// photo © Matyas Lebrun //

Le lavvù est l’habitat nomade des Sàmis. Sorte de tipi, proche de ceux utilisés autrefois par les Amérindiens, le lavvù est encore utilisé en Sàpmi (Laponie) lors des migrations de printemps et d’été.

Les rennes mènent la danse car c’est eux qui, sensibles aux variations de températures, entament leur marche vers la côte dès les premières chaleurs de mai. Durant quinze à vingt jours, les éleveurs suivent les animaux dans le désert blanc du grand Nord et continuent, encore aujourd’hui, à dormir sous le lavvù. Pratique et confortable, ce cocon, fait de tronc de bouleau et de toile tendue, a traversé les âges. En son milieu crépite un feu, au-dessus duquel cuit, suspendu, un morceau de viande de renne.

Publicités